Raphaël Massin, lauréat du prix de thèse Thales

Raphaël Massin, ingénieur en poste à Thales Communications & Security (TCS), a soutenu en novembre 2016 une thèse de doctorat, co-encadrée par Philippe Ciblat (Télécom ParisTech) et Christophe Le Martret (TCS). Il vient de se voir décerner le prix de thèse 2017 du groupe Thales pour sa thèse intitulée « On the Clustering of Mobile Ad Hoc Networks », dont le sujet était l’organisation et l’allocation de ressources dans les réseaux radio ad hoc. Ce prix doté est remis annuellement à trois jeunes docteur(e)s sur l’ensemble du groupe Thales.

Les réseaux ad hoc n’ont pas d’infrastructure fixe, contrairement aux réseaux de téléphonie mobile. Ce sont des réseaux dits « à plat » où tous les nœuds sont égaux, à la fois source de leur propre trafic et relai de celui des autres. Dans ces réseaux, il est crucial d’organiser les nœuds entre eux. Cela a été tout l’enjeu du travail de l’ancien doctorant : rassembler dynamiquement les nœuds en clusters, afin de se rapprocher du fonctionnement en cellules des réseaux mobiles. Au cours de la thèse, un cadre générique pour la construction des clusters a été défini. Ce travail a permis de proposer des algorithmes de clusterisation pour les réseaux ad hoc classiques et, au-delà, pour les réseaux ad hoc structurés, dans lesquels il existe déjà une organisation opérationnelle sous-jacente des nœuds.

Raphaël Massin travaille actuellement à l’application des algorithmes proposés au cours de la thèse dans des produits Thales. La cérémonie de remise du prix de thèse Thales a lieu le mercredi 20 décembre 2017 à Thales Vélizy.

 

 

Leave a Reply