Convergence TV, du NAB Show 2018 de Las Vegas à l’IBC Expo 2018 à Amsterdam

Projet du Fonds Unique Interministériel (FUI 23) démarré à l’été 2017, Convergence TV est un projet de recherche collaborative, français uniquement, entre 5 industriels que sont TeamCast, ATEME, Motion Spell,  BROADPEAK, TDF, et 2 académiques : Télécom ParisTech et l’INSA Rennes. L’objectif est de développer, expérimenter et commercialiser une solution de distribution des contenus télévisuels unifiant les diffusions de type broadcast (réseaux terrestres et satellitaires) et broadband (réseaux internet), afin d’enrichir le contenu broadcast via le broadband. Cela permet par exemple de basculer d’un signal HD à un signal 4K pour les terminaux compatibles sans impacter le débit broadcast.

Le consortium a été distingué au NAB Show 2018 à Las Vegas (National Association of Broadcasters), présenté comme le rendez-vous international de l’industrie du broadcast (radiodiffusion et télévision), par l’Award de l’Innovation technologique pour sa démonstration de diffusion hybride HD/UHD (4K + HDR). La démonstration constituait une première : un CDN (Content Delivery Network ou réseau de diffusion de contenu en français) a été réalisé pour la première fois en direct et en tout IP. Pour ce test, une machine chargée de mettre en place le trafic IP vers les chemins broadcast et broadband, un modulateur, un câble RF et des lecteurs médias ont été utilisés. La chaîne utilisait un encodage en temps réel à partir de sources non compressées.

Convergence TV participera à l’IBC Show 2018 à Amsterdam, présenté comme le rendez-vous européen de l’industrie du broadcast, qui a lieu du 13 au 18 septembre. La démonstration sera remontée, mais cette fois sans encodeurs donc le contenu sera préparé.

Le consortium reçoit l’Award de l’Innovation technologique au NAB Show 2018, à Las Vegas.

Un projet de recherche collaborative autour de la norme 100 % IP ASTC 3.0
Chaque partenaire joue un rôle bien spécifique, sans trop d’interdépendance, ce qui permet la bonne marche du projet. Les travaux se déroulent principalement à Paris, ainsi qu’à Rennes où se trouve l’émetteur de l’INSA.

Télécom ParisTech, représenté par Jean Le Feuvre, membre de l’équipe MM (Multimédia) au sein du LTCI, travaille sur la partie “réception” en développant les couches de rehaussement qui vont permettre de pouvoir lire le broadband et le broadcast, et en concevant des lecteurs média dans lesquels sont intégrés des décodeurs existants pilotés de manière à faire cette synchronisation. L’INSA-Rennes s’occupe de l’amélioration de l’efficacité énergétique des futurs réseaux, y compris les réseaux de télédiffusion numérique, ainsi que du design et de l’optimisation du futur réseau hybride. L’opérateur d’infrastructures de diffusion TDF (anciennement TéléDiffusion de France) fournit les cas d’usages pour ces technologies. Tous les autres partenaires sont fournisseurs de technologie : ATEME est spécialisé dans  l’encodage et le déploiement du CDN sur le terminal du client, MotionSpell est en charge de réaliser un analyseur de contenu (outils de conformité des flux), TeamCast – le coordinateur du projet – s’occupe de développer des briques de technologie qui vont servir dans l’implémentation et l’intégration du système, et BROADPEAK prend en charge le développement et l’optimisation du module technologique de la chaîne de diffusion broadband tout en étant également le coordinateur du développement des modules technologiques nécessaires au déploiement de la solution Convergence TV.                                                                                 

La nouveauté du projet réside dans la norme utilisée, à savoir la norme américaine existante 100 % IP ATSC 3.0, et dans les technologies basées IP, afin que la voie d’accès au contenu reste transparente pour l’application gérant les différents flux. Une fois la solution tout IP développée – normalement fin 2018 –, la deuxième étape du projet consistera à convaincre les autorités européennes de basculer vers ce genre de norme dans des délais assez proches (2023-2024). Certains constructeurs, tels que LG et Samsung, sont déjà en contact avec le consortium et se positionnent de manière très active sur l’intégration de cette solution sur les postes TV.

Laisser un commentaire